22 février 2009

Globe trotter

http://www.deezer.com/track/2240111

Et maintenant je me morfonds dans l'inintérêt de ma vie. Je passe mon temps à regarder en arrière et à réaliser à quel point ca a été les meilleurs moments de ma vie. A quel point depuis ce début d'année jamais je n'avais encore passé de moments comme ceux-ci. J'ai découvert comme les gens pouvaient être amicaux, proches, solidaires. Comment le lycée peut être intéressant et libre. J'ai rencontré des gens géniaux. J'ai surement rencontré le mec le plus beau et le plus agréable de ma vie. J'ai passé une heure merveilleuse que je ne peux plus m'empêcher de revisualiser. Mais j'ai surtout passer un séjour génial chez une fille géniale et qui me manque horriblement. C'est maintenant que je me rend compte à quel point son absence est triste. J'aimerai qu'elle soit encore au lycée avec moi. Ou j'aimerai encore etre au lycée chez elle.

J'ai passé 16h de bus pour la revoir. Elle nous a fait visiter Breme et ses alentours. Elle nous a hébergées dans sa maison parfaite de petites briques rouges avec un haut toit pointu, à l'image de toutes les maisons allemandes, avec une petite cabane dans le jardin, et où tout est propre. Le sol est chauffé, la douche est incroyable, et tout ressemble à une maison de magazine. Le soir elle nous a invité à leur habituelle soirée dvd du lundi soir, chez Joost et Nicklas, et où l'on a fait connaissance avec d'autres gens. Certes je n'ai rien compris au film, mais là n'est pas l'important. On s'habitue vite à ne pas comprendre en fait.

Ensuite on a eu le plaisir de découvrir la magie du lycée allemand. Géant, en briques rouges aussi bien sur, et allant de la primaire jusqu'à la fin du lycée (qui se fini à 20 ans). Les cours allemand sont radicalement différents. On peut arriver en retard. On peut se lever. On peut manger et boire. Mais surtout on discute avec le professeur. Il y a des vrais débats, des vrais dialogues, et les élèves participent sans arrêt. Tout parait plus vivant. (chose étrange : pour applaudir un élève ils tapent tous leur poing sur la table). Bien sur fin des cours à 1h ce jour-là, et sinon au maximum à 3h. Autre grande joie de la vie allemande. Nous avons ensuite eu notre premier repas, et eu le plaisir d'observer comme le rythme des repas est complètement différent. Au lycée ils ont une boulangerie, donc ils peuvent s'acheter à manger tant qu'ils veulent, et ils le font. Puis ils ont leur repas de midi entre 2h et 4h. Le repas du soir est à 7h, et ils mangent souvent encore après. Concrètement ils mangent tout le temps. L'après-midi j'ai aussi eu le plaisir d'aller pour la première fois à Breme, et d'acheter Philip, mon appareil photo allemand. Mercredi cours puis aprem photo dans la foret, avec le bouc qui a bavé sur mon appareil. Jeudi après-midi Eske nous a amenées au musée de Breme où l'on peut tester de nombreux trucs, un peu comme à Paris.

http://www.deezer.com/track/913858 (je vous rassure ce n'est qu'une chanson souvenir ^^')

Puis vendredi soir nous avons eu l'expérience de la boite allemande. C'est-à-dire une boite immense, à 1€30 l'entrée, où l'alcool n'est pas cher et où l'on peut fumer à l'intérieur. Des boites qui ouvrent à 10h aussi. Un soirée mémorable, avec le "would you like to danse with me" de Stefen, et avec tous ses gens tellement... Cool. Parce que les Allemands s'habillent bien. Ils n'y a pas de petit bourge. Là-bas le style dominant est le style sportif classe je dirai, et c'est ce qu'il y a de mieux. Les mecs s'habillent bien aussi. Bref. Rentrées à 4h, on voulait aller à Hambourg le lendemain mais l'idée de se réveiller à 8h nous à refroidies.

Also Samstag, direction Bremerhaven, ville portuaire majeure de l'Allemagne. J'ai donc vu la mer du Nord pour la première fois de ma vie. Ainsi qu'un port exceptionnellement grand, avec un bon million de voiture qui attendaient d'être transportées vers les Etats-Unis. Puis on est allé à "Mediteraneo", soit une fausse ville en intérieur, extrêmement réaliste, avec le plaisir de ne pas avoir froid dans la rue. On y a mangé les glaces ls plus étonnantes que j'ai vu, en forme de spaghetti, d'œufs au plat ou de lasagne... Puis retour à Breme pour aller "boire des cocktails" dans un bar comme disent les Allemands. On est ensuite retourné chez Joost et Nicklas en fin de soirée, qui jouaient au poker avec les autres. Ils sont accros au poker. Le dimanche par contre nous sommes restées chez Eske pour nous reposer et travailler (il faut bien s'y mettre).

Puis lundi après-midi Philip, Joost et Nicklas nous ont emmenées en train à Breme pour aller voir des magasins cool. C'était un après midi merveilleux... Le soir on est retournées chez les jumeaux pour la soirée dvd, où ils nous ont laissé le choix du film. Donc direction le magasin de location à rechercher un film sous titré... Mais il n'y en avait aucun. Le vendeur nous à proposé les Choristes ou 99 Francs... Alors on a opté pour un film qu'on avait déja vu, sous-titré en anglais.

http://www.deezer.com/track/913858

Puis nous n'avons plus eu de soirée jusqu'à notre soirée d'au revoir du jeudi soir. Plus belle soirée du voyage, avec le jeu de Philip pour boire, avec Laura qui a perdu le pari et qui doit porter un tee-shirt des Backstreet Boys au lycée. Avec Anso qui doit boire le verre le plus horrible du monde. Avec Top Model. Avec la neige. Avec cette heure dehors à discuter (en anglais parce que mon allemand...) Puis les adieux douloureux, l'au revoir allemand à savoir le calin avec les trois petites tapes dans le dos. Et puis dernier quart d'heure chez Philip, avant de devoir malheureusement rentrer chez nous, de finir nos valises, et de retourner une dernière fois au lycée. Derniers cours dans lesquels je ne pouvais m'empêcher d'avoir envie de pleurer. Et enfin nous avons du rejoindre le bus du retour, parées pour 18h horribles de bus. Derniers au revoir à Eske, dans les larmes, les miennes en tout cas.

Et me voilà aujourd'hui, à me rappeler tout ca. A regretter de ne pas avoir fait plus de choses. Je ne sais même pas quoi. J'ai pourtant l'impression d'avoir passé les plus beaux moments de ma vie. Mais de les savoir derrière moi ne fait que me nouer l'estomac. Il faut maintenant attendre jusqu'à octobre, en tout cas je l'espère plus que tout, avant d'y retourner, avant des les revoir, de la revoir, (de le revoir ?). Je sais que je devrai juste etre heureuse d'avoir vécu tout ca, d'avoir découvert Kauf Dich Glücklich, d'avoir rencontré Philip, d'avoir revu Eske, d'avoir acheté mon appareil photo, d'avoir vu des millions de vélo, des gens qui ne traversent que quand le piéton est vert... Mais je suis restée sur ma faim, partie trop tot.

Une chose à retenir : allez en Allemagne si vous le pouvez.

(la musique, c'est pour vous, moi je peux plus rien écouter sans me sentir triste et avoir l'horrible envie de vomir)

Posté par Constance L à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Globe trotter

Nouveau commentaire